Documentaire sur la Schola Sainte Cécile : nous avons besoin de votre aide !

D'une seule voix - un film sur la Schola Sainte Cécile

Votre Schola Sainte Cécile a été contactée il y a quelques semaines par une jeune société cinématographique, Films du Lutrin, laquelle souhaite réaliser un reportage sur nous & découvrir ce qui nous anime.

La démarche des Films du Lutrin relève d’une belle & vraie finalité. Aussi avons-nous accepté ce projet, car il ne s’agit pas pour nous d’en tirer une vaine gloire terrestre, mais de resituer notre travail dans sa véritable perspective : que Dieu soit connu & loué, au travers de la beauté de la liturgie traditionnelle, servie par une musique sacrée véritable.

Cette société réalisant son premier long métrage, elle a choisi de recourir aux nouvelles techniques de crowdfounding – autrement dit de financement participatif – afin de boucler son budget pour la réalisation de ce projet. Chaque contribution à celui-ci vous rend également quelque part un peu partie prenante, grâce à des « contreparties » bien sympathiques. Il vous suffit ainsi de faire une modeste contribution de 10 EUR seulement pour que votre nom figure au générique du film ! N’hésitez pas à les aider, même de modestes ruisseaux peuvent contribuer à faire grossir les rivières de la beauté, de la culture & de la foi !

Découvrez le détail du projet des Films du Lutrin et le moyen d’y contribuer sur la plate-forme de financement participatif KissKissBankBank, l’un des sites majeurs en la matière ! La page de présentation est disponible en français, en anglais & en italien :

KissKissBangBang en français

Drapeau français

KissKissBangBang en anglais

Drapeau anglais

KissKissBangBang en italien

Drapeau italien

 

ILS EN ONT PARLE – REVUE DE PRESSE WEB

  • 6/07/2014 – Mysterious Things

  • Mysterious ThingsA film’s being made about the Schola Sainte Cécile in Paris…

    « By a man named Loic Lewin, to be called D’une seule voix; they’re trying to crowdsource the funding at KissKissChittyBangBang… the name is just irritating; but it must be a market-friendly reflection of contemporary Eurotaste (which is why I haven’t heard Conchita Wurst, I expect), and so in this particular instance I wish them all the best. »

  • 18/07/2014 – Notions Romaines

  • Notions Romaines« D’une seule voix » Soutenons un film à propos de la Schola Sainte Cécile

    « La musique sacrée traditionnelle est un catéchisme spirituel. Là où les définitions dogmatiques, les catéchismes à questions-réponses et les encycliques définissent, modèlent l’intellect dans son approbation de la foi, la musique sacrée elle, véritable sorte de pontifex du cœur et de l’esprit, donne un mouvement ascendant à cet élan intellectuel, un élan qui permet de percevoir la beauté de la Vérité. La musique sacrée élève l’âme aux sphères spirituelles, à ces quasi nouveaux fonts baptismaux de l’esprit où se renouvelle notre amour du Christ, notre assentiment baptismal et notre persévérance jusqu’à la fin. »

  • 19/07/2014 – Rorate Cæli

  • Rorate CæliYou suggest: Crowdfunding for a French Documentary

    « Our friend Henri Adam de Villiers, well-known worldwide for his great work at the helm of the Paris-based Schola Sainte-Cécile and also an occasional contributor to the New Liturgical Movement web log, writes us in support of this crowdfunding effort led by Mr. Loïc Lawin, a young filmmaker, to produce a documentary on the Schola, which will also be available in English. If you think it a worthwhile effort, consider contributing to it. »

  • 19/07/2014 – Le Forum Catholique

  • Le Forum CatholiqueAidez à produire un film sur la Schola Sainte Cécile

    « Les sociétés Vicken Productions et Les Films du Lutrin, avec le soutien de l’association Una Voce France, se lancent dans la production de leur nouveau projet :

    « D’une seule voix : Un documentaire sur la Schola Sainte Cécile, à la rencontre d’hommes et de femmes engagés avec passion dans le chant liturgique. Une campagne de financement participatif a été lancée afin de constituer la base du budget du film. Leur objectif : réunir la somme de 15 000 €. Le film ne pourra exister que grâce à vous et à votre soutien. Faire connaître le projet, c’est déjà contribuer ! Mais donner un peu, c’est faire avancer le projet et le rendre concret. N’hésitez pas ! »

  • 19/07/2014 – Le Rouge & le Noir

  • Le Rouge & le Noir - gazette catholique[FILM] Financez un documentaire sur la Schola Sainte Cécile

    « Nos lecteurs parisiens connaissent certainement la Schola Sainte Cécile, chœur parisien dédié à la musique liturgique. Ce chœur d’exception, reconnu dans toute la France, chante notamment chaque semaine à la paroisse Saint-Eugène – Sainte-Cécile (Paris IXe). La société des Films du Lutrin et Vicken Production ont pour ambition de réaliser un film documentaire consacré à la Schola Sainte Cécile, avec le soutien de l’association Una Voce. Ce beau projet, intitulé D’une seule voix, ne peut voir le jour sans votre aide ; comme nous, apportez votre pierre à l’édifice ! »

  • 22/07/2014 – Riposte catholique

  • Riposte catholique« D’une seule voix » : un reportage sur la Schola Sainte-Cécile

    « Un beau projet est actuellement à la recherche de donateurs (même modestes !). Il concerne la Schola Sainte-Cécile qui va faire l’objet dès cet été d’un reportage. L’objectif est de s’intéresser à ce qui anime la quarantaine de chanteurs, hommes et femmes, conduits par le maître de chapelle Henri Adam de Villiers : la louange de Dieu, le respect et la promotion d’une musique vraiment sacrée, puisée dans les plus beaux trésors du répertoire grégorien ou polyphonique. »

  • 24/07/2014 – Le Salon Beige

  • Le Salon BeigeUn film sur la Schola Sainte Cécile

    « La société des Films du Lutrin et Vicken Production ont pour ambition de réaliser un film documentaire consacré à la Schola Sainte Cécile, avec le soutien de l’association Una Voce. Ce beau projet, intitulé D’une seule voix, ne peut voir le jour sans votre aide ; comme nous, apportez votre pierre à l’édifice ! L’objectif est de réunir la somme totale de 15 000 euros. »

    Publié dans Schola Sainte Cécile | Marqué avec , | 2 commentaires

    VIIème dimanche après la Pentecôte – Introït – Graduale Romanum 1905

    Introït - Omnes gentes plaudite manibus - ton 6
     

    OMNES GENTES, * pláudite mánibus : jubiláte Deo in voce exsultatiónis.
    Ps. Quóniam Dóminus excélsus, terríbilis : * Rex magnus super omnem terram.
    V/. Glória Patri, & Fílio, & Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, & nunc, & semper, & in sæcula sæculórum. Amen.
    Tous les peuples, battez des mains, jubilez pour Dieu par des cris d’exultation.
    Ps. Parce que le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable, il est le grand Roi sur toute la terre.
    V/. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, & maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
    Publié dans Sources | Marqué avec | Laisser un commentaire

    VIIème dimanche après la Pentecôte – Graduel – Graduale Romanum 1905

    Graduel - Venite filii - ton 5
     

    Veníte, fílii, * audíte me : timórem Dómini docébo vos.
    V/. Accédite ad eum, et illuminámini : et fácies vestræ * non confundéntur.
    Venez, fils, écoutez-moi ; je vous enseignerai la crainte du Seigneur.
    V/. Approchez-vous de lui, et vous serez illuminés, et votre face ne sera pas confondue.
    Publié dans Sources | Marqué avec | Laisser un commentaire

    VIIème dimanche après la Pentecôte – Alleluia – Graduale Romanum 1905

    Alleluia - Omnes gentes plaudite manibus - ton 1
     

    Alleluia, alleluia.
    V/. Omnes gentes, pláudite mánibus : jubiláte Deo in voce * exsultatiónis.
    Alleluia.
    Alléluia, alléluia.
    V/. Tous les peuples, battez des mains, jubilez pour Dieu par des cris d’exultation.
    Alléluia.
    Publié dans Sources | Marqué avec | Laisser un commentaire

    VIIème dimanche après la Pentecôte – Offertoire – Graduale Romanum 1905

    Offertoire - Sicut in holocausto arietum - ton 5
     

    Sicut * in holocáustis aríetum et taurórum, et sicut in mílibus agnórum pínguium : sic fiat sacrifícium nostrum in conspéctu tuo hódie, ut pláceat tibi : quia non est confúsio confidéntibus in te, Dómine. Comme pour les holocaustes de béliers et de taureaux, comme pour des milliers d’agneaux gras, qu’ainsi notre sacrifice soit offert à ta face aujourd’hui, et qu’il te soit agréable ; car il n’y a nulle confusion pour ceux qui se confient en toi, Seigneur.
    Publié dans Sources | Marqué avec | Laisser un commentaire

    VIIème dimanche après la Pentecôte – Communion – Graduale Romanum 1905

    Communion - Inclina aurem tuam - ton 4
     

    Inclína * aurem tuam, accélera ut erípias me. Incline ton oreille, hâte-toi pour me délivrer.
    Publié dans Sources | Marqué avec | Laisser un commentaire

    Programme du VIIème dimanche après la Pentecôte

    Saint-Eugène, le dimanche 27 juillet 2014, grand’messe de 11h.

    Vous les reconnaitrez à leurs fruits

    Le Seigneur nous recommande d’évaluer aux fruits des œuvres les paroles de flatterie et les apparences de douceur et de n’apprécier personne tel qu’il se dépeint en paroles, mais bien tel qu’il se présente par ses actes ; car la rage du loup se couvre chez plus d’un de la peau du mouton. Les épines ne produisent, pas de raisins, ni les chardons des figues, et les arbres mauvais ne donnent pas de bons fruits : le Seigneur nous enseigne par là que la réalité des bonnes œuvres ne consiste pas en de telles apparences, et qu’il faut donc reconnaître chacun à ses fruits. Car ce n’est pas uniquement le zèle en paroles qui obtiendra le Royaume des Cieux et ce n’est pas celui qui dit : « Seigneur, Seigneur » qui en recueillera l’héritage.
    Homélie de saint Hilaire, évêque, VIIème leçon des vigiles nocturnes de ce dimanche, au troisième nocturne.

     

  • Procession d’entrée : Omnes gentes – Chœur de Michel-Richard de Lalande (1657 † 1726), sous-maître de la chapelle des rois Louis XIV & Louis XV. Psaume XLVI, premier ton
  • Introït – Omnes gentes plaudite manibus (ton vi.)
  • Kyriale XI – Orbis factor
  • Epître : Romains VI, 19-23 : Car la mort est la solde et le payement du péché ; mais la vie éternelle est une grâce et un don de Dieu, en Jésus-Christ notre Seigneur.
  • Graduel – Convertere Domine aliquantulum (ton v.)
  • Alleluia – Omnes gentes plaudite manibus (ton i.)
  • Evangile : Matthieu VII, 15-21 : Ainsi tout arbre qui est bon, produit de bons fruits ; et tout arbre qui est mauvais, produit de mauvais fruits.
  • Credo I
  • Offertoire – Sicut in holocausto arietum (ton v.)
  • Pendant les encensements de l’offertoire : chant du Dirigatur du Vème ton – faux-bourdon parisien (édition de 1739)
  • Après la Consécration : O salutaris Hostia sur le ton du récitatif liturgique de la préface – Henri de Villiers
  • Pendant la communion : Jesu dulcedo cordium – motet de Francesco Soto de Langa (1534 † 1619), musicien de l’Oratoire de Rome – texte extrait du rythme du saint Nom de Jésus : « Jesu dulcis memoria », de Saint Bernard de Clairvaux (1099 – 1153)
  • Communion – Inclina aurem tuam (ton iv.)
  • Prière pour la France, faux-bourdon parisien du IVème ton (d’après l’édition de 1739)
  • Après le dernier Evangile : Salve Regina
  • Procession de sortie : Omnes gentes – antienne d’après Guillaume Bouzignac (c. 1587 † ap. 1643), maître de chapelle des cathédrales d’Angoulême, de Bourges, de Rodez et de Clermont-Ferrand – versets du psaume 46 – 2ème ton
  • Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    Publié dans Programmes, Rit romain, Saint-Eugène | Marqué avec | Laisser un commentaire

    Programme du VIIème dimanche après la Pentecôte – dimanche des saints Pères des six premiers Conciles œcuméniques – ton 6

    Paroisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 27 juillet 2014 du calendrier grégorien, 14 juillet 2014 du calendrier julien, divine liturgie de saint Jean Chrysostome de 9h15.

    Dimanche du ton VI de l’Octoèque. Ce dimanche étant celui qui tombe entre le 13 juillet & le 19 juillet, il y est fait mémoire des saints Pères des six premiers conciles œcuméniques :
    1. Nicée I (325),
    2. Constantinople I (381),
    3. Ephèse (431),
    4. Chalcédoine (451),
    5. Constantinople II (553),
    6. Constantinople III (680-681).

    Outre la fête de ce jour (fixée de fait au dimanche le plus proche du 16 juillet), le rit byzantin connait aussi d’autres fêtes liturgiques célébrant des conciles :

    • le dimanche après l’Ascension, il est fait mémoire des saints pères du premier concile de Nicée, ce qui correspond plus ou moins à l’ouverture de ce concile, qui s’est tenu du 20 mai au 25 août 325,
    • le dimanche le plus proche du 11 octobre, il est fait mémoire des saints pères du second concile de Nicée, septième œcuménique, (dont les conclusions anti-iconoclastes sont également célébrées le Ier dimanche de Carême, fête de l’Orthodoxie).

    Ces deux célébrations sont attestées au IXème siècle dans le typicon de la Grande Eglise.

    Cependant, la célébration de ce dimanche est la plus ancienne des trois fêtes des pères des conciles et remonte au 16 juillet 518. Au départ, elle n’est que la célébration de la fête du concile de Chalcédoine. En effet, après la mort de l’empereur monophysite Anastase et l’avènement de l’empereur orthodoxe Justin Ier, le peuple de Constantinople profita de la première apparition du nouveau souverain dans la Grande Eglise pour réclamer la destitution du patriarche Sévère d’Antioche & le rétablissement des actes du concile de Chalcédoine. Le patriarche Jean II de Constantinople proclama publiquement les décisions du concile de Chalcédoine le 15 juillet 518, et, à la demande du peuple, institua une fête solennelle le lendemain, 16 juillet 518, en l’honneur des pères du concile de Chalcédoine, auxquels on associa les saints pères des trois premiers conciles de Nicée, Constantinople & Ephèse. Plus tard, on y ajouta les 5ème et 6ème conciles œcuméniques, mais Nicée II eut sa célébration à part.

    Pour mémoire, rappelons ici brièvement les sujets abordés par chacun des 6 premiers conciles œcuméniques :

    1. Le premier concile de Nicée (325) condamne les erreurs d’Arius pour lequel le Christ est un demiurge, une créature intermédiaire entre Dieu et les hommes. Le concile rappelle l’incarnation de Dieu qui se fait homme en Jésus-Christ qui est fils de Dieu. Les pères rédigent un premier symbole de foi. Diverses questions de discipline ecclésiastiques sont aussi abordées, dont celle de la fixation de la date de Pâques.
    2. Le premier concile de Constantinople (381) condamne les erreurs de Macédonius & des Pneumatomaques qui niaient la divinité de l’Esprit-Saint. Les pères complètent le symbole de foi du premier concile, symbole qui sera dit dès lors de « Nicée-Constantinople ». Il rappelle aussi la prééminence de l’évêque de Rome, celui de Constantinople étant second dans la hiérarchie d’honneur dans l’Eglise.
    3. Le concile d’Ephèse (431) condamne les erreurs de Nestorius qui ne voyait dans le Christ aucune union de la nature divine avec la nature humaine, (pour lui, les deux natures étant séparées, Marie est simplement mère du Christ et ne peut donc être appelée Mère de Dieu). Le concile confirme l’appellation, ancienne & traditionnelle de « Mère de Dieu ».
    4. Le concile de Chalcédoine (451) condamne les erreurs d’Eutychès & des monophysites pour qui la nature humaine du Christ a été écrasée par la nature divine et a été absorbée par la divinité. Le concile rappelle que le Christ est parfaitement & pleinement Dieu et parfaitement & pleinement homme : il est une seule personne en laquelle sont unies deux natures, unies entre elles « sans confusion ni changement, sans division ni séparation ».
    5. Le second concile de Constantinople (553) condamne une seconde fois le nestorianisme, plus spécialement les écrits de Théodore de Mopsueste, de Théodoret de Cyr et d’Ibas d’Edesse (théologie dite des « trois chapitres »).
    6. Le troisième concile de Constantinople (680-681) condamne la maladroite doctrine née du patriarche Serge Ier de Constantinople qui tentait de réconcilier les monophysites avec l’Eglise en prétendant qu’il y avait bien deux natures dans le Christ mais que seule la volonté divine s’y exprimait. Le concile rappelle que la volonté humaine fait partie de la nature humaine et que le Christ n’en a donc pas été privé.

    Aux heures
    A tierce & à sexte : Tropaire du dimanche, ton 4. Gloire au Père. Tropaire des Pères. Et maintenant. Theotokion de l’heure. Kondakion : des Pères.
    A sexte : Tropaire du dimanche, ton 4. Gloire au Père. Tropaire des Pères. Et maintenant. Theotokion de l’heure. Kondakion : du dimanche.

    Tropaires des Béatitudes : 6 tropaires du dimanche, ton 6, & 4 tropaires de la 3ème ode du canon des Pères :
    1. Souviens-toi de moi, Dieu Sauveur, * quand tu entreras dans ton royaume, ** seul Ami des hommes, sauve-moi.
    2. Adam fut séduit par l’arbre défendu, * mais par celui de la Croix tu as sauvé * le bon Larron s’écriant : ** Dans ton royaume, Seigneur, souviens-toi de moi.
    3. Ayant brisé les portes & les verrous de l’Enfer, * tu as ressuscité, Source de vie, * Sauveur, tous ceux qui s’écrient : ** Gloire à ta sainte Résurrection.
    4. Souviens-toi de moi, Seigneur * qui par ta sépulture triomphas de la mort * & comblas de joie l’univers, ** Dieu de tendresse, par ta Résurrection.
    5. Les Myrophores venues au tombeau * entendirent l’Ange proclamer : * Il est vraiment ressuscité, ** le Christ qui illumine le monde entier.
    6. Le Christ qui fut cloué * sur le bois de la croix * & sauva le monde de l’erreur, ** chantons-le tous d’un même chœur.
    7. Que toute la terre soit dans la joie * et qu’exulte avec les Anges le ciel ** en mémoire des Pontifes du Christ.
    8. En la prairie de la sainte définition * de la foi orthodoxe cueillons et savourons ** les beaux fruits que nos saints Pères ont fait pousser.
    9. Pontifes, assiégeant la citadelle de l’erreur * avec les moyens de la foi, ** vous avez fait crouler les bastions de l’hérésie.
    10. Avec les sept conciles sacrés des saints pères, * tu as orné d’honneur l’Eglise, ô Christ, * éloignant d’elle les ténèbres de la déception ** par la lumière de ces sept phares.

    A la petite entrée :
    1. Tropaire du dimanche, ton 6 : Devant ton sépulcre les Puissances des cieux, * autant que les soldats furent frappés d’effroi ; * et Marie Madeleine se tenait près du tombeau, * cherchant ton corps immaculé ; * mais tu brisas l’Enfer sans te laisser vaincre par lui, * tu rencontras la Vierge et nous donnas la vie. * Ressuscité d’entre les morts, ** Seigneur, gloire à toi.
    2. Tropaire des saints Pères, ton 8 : Sois glorifié par-dessus tout, ô Christ notre Dieu * qui sur terre as établi nos Pères saints comme des flambeaux * et grace à eux nous as tous conduits vers la vraie foi : ** Dieu de miséricorde, Seigneur, gloire à toi.
    3. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
    4. Kondakion des saints Pères, ton 8 : Le Fils qui s’est levé du Père comme un soleil * en deux natures est né d’une femme ineffablement ; * l’ayant connu, nous ne pouvons renier l’empreinte de ses traits, * mais la reproduisons pour la vénérer fidèlement; * c’est pourquoi l’Eglise, conservant la vraie foi, ** baise l’icône du Christ incarné.
    5. Et maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
    6. Kondakion du dimanche, ton 6 : De sa main vivifiante le Seigneur source-de-vie, * le Christ notre Dieu, * a fait surgir tous les morts des ténèbres de l’Enfer, * accordant la résurrection à tout le genre humain ; * il est vraiment notre Sauveur, ** notre vie, notre résurrection et le Dieu de l’univers.

    Prokimen
    Du dimanche, ton 6 :
    R/. Sauve, Seigneur ton peuple, et béni ton héritage (Psaume 27, 9).
    V/. Vers Toi, Seigneur, j’appelle : mon Dieu, ne sois pas sourd envers moi (Psaume 27, 1).
    Des saints Pères, ton 4 :
    R/. Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères, & vénérable, & que ton Nom soit glorifié éternellement (Daniel, 3, 26).

    Epîtres
    Du dimanche : Romains (§ 116) XV, 1-7.
    Que chacun de vous tâche de satisfaire son prochain dans ce qui est bon, et qui peut l’édifier.
    Des saints Pères : Hébreux (§ 334) XIII, 7-16.

    Alleluia
    Du dimanche, ton 6 :
    V/. Ton amour, Seigneur, à jamais je le chante, d’âge en âge ma parole annonce ta fidélité (Psaume 88, 2).
    V/. Car j’ai dit : l’amour est bâti à jamais, aux cieux tu as fondé ta fidélité (Psaume 88, 3).
    Des saints Pères, ton 1 :
    V/. Seigneur, le Dieu des dieux, a parlé, et il a appelé la terre depuis le lever du soleil jusqu’à son couchant (Psaume 49, 1).

    Evangiles
    Du dimanche : Matthieu (§ 33) IX, 27-35.
    Or Jésus allant de tous côtés dans les villes et dans les villages, enseignait dans leurs synagogues, et prêchait l’Évangile du royaume, guérissant toutes sortes de langueurs et de maladies.
    Des saints Pères : Jean (§ 56) XVII, 1-13.

    Verset de communion
    Du dimanche : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Psaume 148, 1).
    Des saints Pères : Réjouissez-vous, justes, dans le Seigneur ; aux cœurs droits convient la louange. (Psaume 32, 1) Alleluia, alleluia, alleluia.

    Publié dans Programmes, Rit byzantin, Très-Sainte Trinité | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire